France
Investisseurs Particuliers
Avertissement:
En cliquant sur “J’accepte”, ci-dessous, et en sélectionnant un pays de cette liste, vous confirmez être résident de ce pays. Citigroup ne prend aucune responsabilité quelle qu’elle soit concernant la distribution de l’information et les documents mis à la disposition des utilisateurs, personnes physiques ou morales, qui auraient, de mauvaise foi, certifié être résidents d’un pays donné alors que ce n’est pas le cas. En cliquant sur “J’accepte” ci-dessous et en accédant de ce fait aux informations et documents disponibles sur le site, vous acceptez les conditions générales d’utilisation qui figurent dans l’avis de non-responsabilité ci-joint.
Compte-tenu de la législation en vigueur, les résidents des États-Unis ne peuvent accéder au contenu de ces pages du site. Les documents et produits qui y sont décrits ne sont ni offerts ni destinés aux ressortissants ou résidents des États-Unis et leur accès est interdit à ces derniers.
CITI WARRANTS, TURBOS & CERTIFICATES DISCLAIMER/AVERTISSEMENT:
Le présent site est édité par Citigroup Global Markets Limited société autorisée et régie par la Financial Services Authority (“FSA”), dont le siège social est situé au Citigroup Centre, Canada Square, E14 5LB Londres (Royaume-Uni), immatriculée sous le numéro FSA 1763297.
Restrictions de Vente
Les warrants, call warrants, put warrants, turbo warrants, turbos, certificat, certificates, trading warrants, options, produits dérivés bons d'option et les produits structurés présentés sur ce site web ne peuvent & être souscrits ou vendus dans tous les pays. La consultation des documents d'information relatifs aux bons d'option et aux produits structurés permet de déterminer les modalités de vente ou de distribution des Produits relatives aux pays concernés. Les bons d'option et les produits structurés présentés sur le Site ne sont pas offerts à la vente ou à la souscription et les documents d'information qui s'y rapportent (ou toute autre documentation commerciale) ne sont pas distribués, à toute personne ou entité résidente d'un territoire où une telle vente ou distribution constituerait une violation de la loi ou d'une réglementation locale. Les bons d'option et les produits structurés visés sur le Site ne seront pas enregistrés au sens de la loi américaine de 1933 sur les valeurs mobilières (United States Securities Act of 1933) et ne peuvent pas être offerts ou vendus aux Etats-Unis. Le contenu du Site n'est pas destiné aux investisseurs du Royaume-Uni. Les produits et services présentés sur le Site ne sont pas offerts ou ne peuvent être fournis à des personnes du Royaume Uni. EN ACCEDANT SUR LE PRESENT SITE WEB A UNE INFORMATION PROPRE A UN PAYS DONNE, VOUS RECONNAISSEZ ET CERTIFIEZ QUE VOUS ETES RESIDENT DE CE PAYS. Les produits et services présentés dans une partie du Site consacrée à un pays donné ne sont offerts et ne peuvent être rendus qu'au bénéfice des seuls résidents du pays concerné.
Les bons d'option et les produits structurés présentés dans la rubrique du Site consacrée à la France sont exclusivement des instruments financiers admis à la cotation sur un marché réglementé et émis par appel public à l'épargne en France dans le respect des principes généraux établis par l’Autorité des marchés financiers.
Facteurs de risques
• Les bons d'option et les produits structurés sont par essence des investissements à haut risque, sujets particulièrement à des risques de marché comme des risques de taux d'intérêt, de taux de change, des risques politiques, des risques propres à l'émetteur du sous-jacent et à la valeur temps.
• Les fluctuations des cours des éléments sous-jacents affecteront la valeur des bons d'option et celle des produits structurés.
• Les fluctuations des taux de change de toutes monnaies concernées affecteront la valeur des bons d'option et celle des produits structurés.
• Les cours des bons d'option et ceux des produits structurés sont volatiles. Si le sous-jacent évolue dans une direction opposée à celle anticipée, les pertes encourues au titre du bon d'option et du produit structuré peuvent être supérieures à celles subies par le sous-jacent.
• Les bons d'option et les produits structurés ont une durée de vie limitée et peuvent avoir une valeur nulle à leur maturité. Compte tenu de la nature optionnelle des bons d'option et des produits structurés, les investisseurs doivent être conscients du risque de perte de l'intégralité de leur investissement initial.
Négociation et couverture
• Les marchés des bons d'option et des produits structurés peuvent être limités et cela peut affecter sensiblement leur valeur et/ou les capacités de les céder.
• Les investisseurs ne doivent pas escompter la possibilité de céder les bons d'option ou les produits structurés à un moment donné pour un montant particulier.
• Les investisseurs peuvent se retrouver dans l'incapacité de se couvrir contre les risques induits par ces investissements. Les investisseurs peuvent réaliser autant de perte dans les opérations de couverture que sur les bons d'option et les produits structurés ainsi couverts.
• Ni l'émetteur, ni l'une de ses sociétés liées ou apparentées, ne donne une quelconque assurance ni ne garantit la performance des bons d'option et des produits structurés. Ni l'émetteur ni l'une quelconque des ses sociétés liées ou apparentées n’est dans l'obligation d'animer le marché secondaire ni de racheter les bons d'option ou les produits structurés.
Adéquation des bons d'option et des produits structurés / Absence de conseil de toute nature
• Les bons d'option et les produits structurés sont naturellement des investissements à très haut risque et ne conviennent donc pas à tous les investisseurs. L'information qui figure sur le Site est de nature générale et descriptive. Les produits qui y sont présentés ne vous sont pas forcément adaptés.
• Les bons d'option et les produits structurés présentés sur le Site sont destinés à des investisseurs sophistiqués qui ont la capacité d'appréhender et de supporter les risques inhérents à ce type d'opération.
• Aucun élément ou information figurant sur le Site ne peut être interprété comme constitutif d'un conseil en investissement, d'un conseil juridique ou fiscal ou toute autre forme de recommandation ou de démarchage en vue d'acquérir, de souscrire ou de céder des bons d'option ou des produits structurés sur le Site. Il appartient à tout investisseur de rechercher ses propres conseils en matière d'investissement, juridique et fiscale aux fins d'apprécier l'adéquation, la licité et les risques induits par la souscription ou l'achat des bons d'option ou des produits structurés présentés sur le Site.
Aucune offre - De simples éléments d'information
• Tous les éléments figurant sur le Site ne sont délivrés qu'aux seules fins d'information de l'investisseur.
• Aucun élément ou information figurant sur le Site ne constitue, ne s'inscrit dans le cadre ni ne devrait être considéré comme une offre, un acte de démarchage, ou une invitation à souscrire ou céder des bons d'option ou des produits structurés présentés sur le Site ou constituer d'éventuelles activités de services d'investissement mentionnées sur le Site.
• Aucun élément ou information figurant sur le Site ne constitue ni ne peut être considéré comme un conseil en vue de la souscription de bons d'option ou de produits structurés.
• Les informations données sur les performances passées ne préjugent en rien des performance à venir.
• Toutes les opinions, les informations ou les valorisations présentées sur le Site peuvent être modifiées à tout moment sans avertissement préalable.
Opération d'emprunts en vue de l'acquisition
Tout investisseur potentiel doit être conscient des risques supplémentaires attachés à toute opération d'emprunt en vue d'acquérir les produits présentés sur le Site, en particulier des risques de pertes à supporter à concurrence du remboursement du capital et du paiement des intérêts. Les investisseurs devraient apprécier leur situation financière au regard des pertes potentielles résultant de la souscription ou de l'achat des bons d'option et des produits structurés ainsi que des charges financières inhérentes aux opérations d'emprunt en vue d'acquérir ces produits.
Intérêts divergents - Informations relatives à des conflits d'intérêts
Citigroup et/ou toute autre société du groupe peut de temps à autre prendre des positions pour compte propre et /ou coter des instruments identiques ou liés économiquement à des transactions effectuées avec des investisseurs, ou peut avoir des opérations bancaires d'investissement ou autres relations commerciales avec, ou accéder à l'information de l'émetteur des titres, instruments financiers ou autres intérêts identiques ou liés à des transactions effectuées avec des investisseurs. Citigroup peut également réaliser des activités pour compte propre, y compris des transactions de couverture de risque liées à l'ouverture ou la clôture d'une transaction avec des investisseurs, qui peuvent influencer de manière défavorable le prix, taux, indice ou autres facteurs de marché sous-jacents à la transaction effectuée avec des investisseurs et en conséquence la valeur de la transaction.”
CITI WARRANTS, TURBOS & CERTIFICATES DIVERS
Protection des données
En application de la loi “Informatique et libertés” du 6 janvier 1978 telle que modifiée par la loi du 6 août 2004, l’utilisateur dispose d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données le concernant et conservées par CITIGROUP, ainsi qu’un droit d’opposition. Ces droits s’exercent auprès de Citigroup Global Markets Ltd., Citiwarrants & Certificats, 1-5 rue Paul Cézanne, 75008 Paris, France.
Liens hypertextes disponibles sur le site
Nous vous informons que vous quitterez le présent site en cliquant sur un des liens hypertexte accessibles à partir de ce site. CITIGROUP décline toute responsabilité sur le contenu et les éventuels préjudices ou dommages induits lors de la visite des autres sites qui sont accessibles par lien hypertexte. Le fait de fournir des liens hypertexte ne constitue en aucune manière un conseil ou un avis concernant le contenu des sites Internet obtenus via des liens hypertexte de tiers responsables de ces sites.
Des produits d'investissement et des produits à effet de levier innovants pour les investisseurs particuliers ou institutionnels.

Solutions sur mesure

Les produits à effet de levier et les produits d’investissement de Citi permettent de répondre à une grande diversité d’objectifs.

Produits d’investissement ou de trading

Sélectionnez votre pays pour explorer la gamme des produits disponibles.

Classes d’actif multiples

Une présence géographique inégalée et un accès à toutes les classes d’actifs.

Citi utilise des cookies sur ce site Internet pour vous offrir plus d’efficacité dans votre navigation. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.

x
Levier Du Jour21/11/2019

Tous les matins à l'ouverture

Le morning meeting de Marc Dagher
DERNIÈRE ÉDITION

Résumé de la séance précédente

 

La Bourse de Paris a fini en baisse mercredi (-0,25%), prenant du recul face aux tensions entre Pékin et Washington, après l'évocation par Donald Trump de nouvelles taxes douanières ainsi qu'un vote du Sénat américain au sujet de Hong Kong.

 

L'indice CAC 40 a reculé de 15,02 points à 5.894,03 points, dans un volume d'échanges moyen de 3,1 milliards d'euros. La veille, il avait fini en repli de 0,35%, après avoir toutefois atteint un nouveau plus haut en séance.

 

La cote parisienne a débuté dans le rouge, repassant sous les 5.900 points, et ne s'est pas départie de cette tendance par la suite.

 

"Le marché est en phase d'attente par rapport aux négociations sino-américaines et aujourd'hui il manifeste un peu d'impatience", a relevé auprès de l'AFP Mikaël Jacoby, responsable du courtage Europe continentale à Oddo BHF Securities.

 

Mais selon lui, "avec un indice à des niveaux aussi vertigineux, il s'agit plus d'une pause que d'une inversion de tendance". "Le manque de visibilité pèse mais, à ce stade, il n'y a pas de véritables inquiétudes", a estimé l'expert.

 

Les indices boursiers ont largement profité ces derniers temps des déclarations encourageantes des deux parties sur la signature d'un accord partiel.

 

Mais l'atmosphère été refroidie par des déclarations de président américain Donald Trump mardi promettant une nouvelle hausse des tarifs douaniers sur les produits chinois si aucun accord n'était trouvé avec Pékin.

 

Ces propos ont été suivis par un vote du Sénat américain à l'unanimité d'un texte soutenant les "droits de l'Homme et la démocratie" à Hong Kong, provoquant la colère de Pékin qui a convoqué un haut diplomate américain.

 

L'agenda des indicateurs était dépouillé, mais la Banque centrale européenne (BCE) a indiqué dans un rapport publié mercredi que la période prolongée de taux d'intérêt bas en zone euro est propre à générer des prises de risques pouvant menacer la stabilité financière.

 

La Commission européenne a épinglé pour sa part mercredi huit pays, dont la France et l'Italie, estimant que leurs prévisions budgétaires pour 2020 présentaient "un risque de non-conformité" avec les règles européennes.

 

Les investisseurs prendront également connaissance dans la soirée des minutes de la Fed.

 

Le 30 octobre, l'institution avait abaissé ses taux directeurs pour la troisième fois d'affilée dans un effort destiné à soutenir la croissance des États-Unis, tout en envisageant de faire une pause par la suite.

 

 

Wall Street recule, plus pessimiste sur le commerce

 

Outre-Atlantique par la suite, la Bourse de New York a terminé dans le rouge mercredi, lestée par un regain de pessimisme sur le front commercial sino-américain, la signature imminente d'un accord "de phase 1" entre les deux pays semblant s'éloigner.

 

Le Dow Jones Industrial Average, l'indice vedette de Wall Street, a reculé de 0,40% pour terminer à 27.821,09 points.

 

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a cédé de 0,51%, à 8.526,73 points, après avoir franchi un nouveau record la veille à la clôture.

 

L'indice élargi S&P 500 a lâché 0,38% à 3.108,46 points.

 

Selon le Wall Street Journal mercredi, citant des membres de l'administration Trump, les négociations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine progressent difficilement, ce qui pourrait compromettre la signature d'un accord commercial partiel.

 

Les deux parties peineraient notamment à parvenir à un compromis sur plusieurs sujets clefs, dont la levée des tarifs supplémentaires imposés par Washington et l'achat de produits agricoles américains par Pékin.

 

Les relations se sont envenimées après l'adoption à l'unanimité par le Sénat américain mardi d'un texte soutenant les "droits de l'Homme et la démocratie" à Hong Kong, qui a provoqué la colère de Pékin.

 

Mardi soir, le secrétaire américain au Commerce, Wilbur Ross s'était pourtant montré optimiste au sujet des chances de parvenir bientôt à un accord commercial.

 

"Si nos négociateurs avaient le sentiment qu'il n'y avait aucun espoir, ils se seraient arrêtés. Donc, clairement, nous pensons qu'il y a de l'espoir", avait-il affirmé sur Fox Business Network.

 

Selon Quincy Krosby de Prudential, "la question que se pose le marché est de savoir s'il va y avoir ou non une escalade dans la guerre commerciale et si le président américain va ou non imposer des tarifs supplémentaires (sur des produits importés de Chine, NDLR) le 15 décembre".

 

L'administration Trump pourrait en effet le mois prochain frapper de droits de douane supplémentaires quelque 160 milliards de dollars de biens chinois n'ayant pas encore été surtaxés.

 

Les investisseurs ont par ailleurs pris connaissance mercredi du compte-rendu de la précédente réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale, dans lequel l'institution s'est montré unanimement très défavorable à l'instauration de taux d'intérêts négatifs aux Etats-Unis.

 

Fin octobre, la Fed avait abaissé ses taux d'intérêt pour la troisième fois d'affilée dans un effort pour soutenir la croissance des Etats-Unis qui ralentit.

 

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine s'établissait à 1,735% vers 21H15 GMT, en recul par rapport à sa clôture de la veille (1,783%).

 

Tour d’horizon des valeurs françaises

 

Du côté des valeurs dans le vert, Aéroports de Paris a profité (+2,68% à 179,90 euros) d'un relèvement de sa recommandation à "surperformer" par RBC Capital Markets.

 

Bureau Veritas a été dynamisé (+2,75% à 23,88 euros) par des informations de presse faisant état d'une possible fusion avec le groupe suisse SGS, spécialisé dans l'inspection et la certification de produits, selon Bloomberg News.

 

Plus fortes hausses du SRD les plus traitées du jour :

 

 

 

Concernant les valeurs baissières, les titres liés à l'automobile, sensible aux développements sur le commerce ont souffert.

 

Faurecia a cédé 1,51% à 46,40 euros, Plastic Omnium 0,85% à 24,42 euros et Valeo 1,28% à 35,47 euros. Renault (-0,41% à 43,88 euros) et Peugeot (-0,88% à 22,50 euros) ont également souffert.

 

EDF a perdu 1,51% à 9,12 euros. Le géant français de l'électricité a annoncé mercredi qu'il cédait ses 49,99% de parts au sein de sa coentreprise nucléaire américaine CENG, achevant un désengagement entamé en 2014.

 

 

Plus fortes baisses du SRD les plus traitées du jour :

 

 

 

 

Publications du jour