Image 1

Produits à effet de levier présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l’échéance.

Le mois dernier, nous étions sous le choc de l’envahissement de l’Ukraine par la Russie. La surprise fut totale tant les observateurs s’étaient enfermés dans l’idée que jamais le rationnel président Poutine ne pouvait se lancer dans une telle folie meurtrière. Comment d’ailleurs même avec 200 000 hommes pouvait-il contrôler un pays aussi vaste peuplé de 44 millions d’âmes ?


1er avril 2022 | Bertrand Richard


En savoir plus

Image 1

Indices

Les indices CAC 40 et S&P 500 en mars

Le mois dernier, le 7 mars plus précisément, nous indiquions que les acheteurs pouvaient revenir dans la zone des 6800 points. Nous précisions que si l’Histoire veut se répéter, à chaque grande secousse, il faut prévoir une récupération des esprits. Le célèbre dicton qui veut qu’il faille acheter au son du canon ne peut trouver meilleure application. Le support des 5800 points était donc bien un point d’entrée qu’il ne fallait pas manquer. Depuis le CAC 40 a gagné quelques mille points.


1er avril 2022 | Bertrand Richard


En savoir plus

Image 1

Le point sur les sous-jacents

Les tensions en Ukraine structurent les marchés

Au début du mois, la montée en puissance des tensions géopolitiques soutenait le rally des matières premières avec notamment le Baril qui atteignait $109 et le Blé qui franchissait le niveau de $1000 le 1er mars. Par la suite, la menace d’un embargo occidental sur le pétrole russe a continué de faire progresser nettement le cours du pétrole. Mi-mars, le S&P 500 et le Nasdaq connaissent un net rebond suite à l’anticipation d’un potentiel cessez le feu et l’annonce de Volodymyr Zelenskyy de renoncer à l’entrée de l’Ukraine dans l’OTAN. La fin du mois est davantage marquée par les multiplies déclarations de fermeté de la Fed face à l'inflation. On peut d’ailleurs remarquer que l’inflation en Europe, et notamment en Allemagne et en Espagne, a accéléré en mars.


4 avril 2022 | Citi V.R.


En savoir plus

Image 1

L'agenda

Statistiques économiques

Chaque mois, surveillez la publication des statistiques économiques qui influencent les marchés, et les résultats financiers des principales entreprises françaises.


31 mars 2022 


En savoir plus


Accueil Warrants & Certificats : 01 70 75 50 08
Email : warrants.france@citi.com
Site internet : https://fr.citifirst.com

Citigroup Global Markets Europe AG France Branch
CitiFirst - Warrants & Certificats
25 rue Balzac
75008 Paris

 

Avertissement

Produits à effet de levier présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l’échéance.

Les produits CitiFirst sont des produits complexes qui peuvent être difficiles à comprendre. Ils s’adressent uniquement à des investisseurs avertis, professionnels ou non professionnels, disposant de connaissances suffisantes des spécificités de ces produits. Les facteurs de risques sont notamment :

  • Risque de perte du capital : Les produits CitiFirst peuvent perdre tout ou partie de leur valeur notamment en raison d'une perte de valeur temps des Warrants, de désactivation des Turbos ou de franchissement de la Borne Basse des Certificats Bonus Cappés.
  • Risque lié à l’effet de levier : En raison de leur effet de levier à la hausse comme à la baisse, ce qui peut être favorable ou défavorable à l’investisseur, les produits CitiFirst peuvent connaître de grandes variations, voire perdre tout ou partie de leur valeur.
  • Risque de marché : Les produits CitiFirst peuvent connaître à tout moment d’importantes fluctuations de cours, pouvant aboutir à la perte totale ou partielle du montant investi.
  • Risque de crédit : L’insolvabilité de l’émetteur peut entraîner la perte totale ou partielle du montant investi.
  • Risque de désactivation : La désactivation engendre un risque de perte totale et définitive du capital investi. Sur les Turbos Infinis et Infinis BEST l’ajustement du prix d'exercice et de la barrière désactivante accroit le risque de perte partielle ou totale en capital.
  • Risque de liquidité : L’absence totale ou partielle de liquidité peut entrainer une perte totale ou partielle en capital.
  • Risque lié au sous-jacent : Lors de la reconduction du contrat Future Brent, l’ajustement de la barrière de désactivation s’accompagne d’un changement de sous-jacent vers le contrat d’échéance suivante. Les Turbos sur actions US, devises et matières premières ont des horaires/jours de désactivation spécifiques figurant sur le site fr.citifirst.com. Sur une période de plusieurs jours, la performance de l'indice à levier des Leverage & Short peut être inférieure à la performance des composants de l’indice multipliée par le levier, ce qui peut ne pas être adapté à un investissement à long terme.

Les investisseurs sont invités à prendre connaissance des facteurs de risques énoncés dans les prospectus de base, disponibles gratuitement sur la page fr.citifirst.com/FR/Documentation-legale/Base-prospectus et dans les conditions définitives (« Final Terms ») disponibles gratuitement sur le site fr.citifirst.com dans la rubrique « Documents » de chaque fiche produit, afin d’établir si le produit correspond à leurs besoins et à leurs moyens. Le Prospectus de Base Warrants et le Prospectus de Base Certificats de Citigroup Global Markets Europe AG ont été visés par la BaFin (régulateur financier allemand) le 16 décembre 2021 et ont fait l'objet d'un certificat d'approbation par la BaFin à destination de l'AMF, ce qui ne doit pas être considéré comme un avis favorable et sur le site www.info-financiere.fr.

Document communiqué à l’AMF conformément à l’article 212-28 de son Règlement Général.

Le recours aux conseils de l’intermédiaire financier habituel ou de tout autre conseiller professionnel de l’investisseur avant tout investissement, ainsi que la vérification de l’adéquation des Warrants et des Certificats avec la stratégie, le profil des risques choisis et l’importance du portefeuille d’actifs financiers détenus par l’investisseur, peuvent s’avérer nécessaires pour des personnes non averties des spécificités des Warrants et des Certificats.

Les données contenues dans ce document ne sont fournies qu‘à titre indicatif et ne constituent pas, de la part de Citi, une incitation à vendre ou à acheter. Citi ne pourrait en aucun cas être tenue responsable pour toute erreur typographique pouvant figurer dans ce document.

Les commentaires de Guillaume Menuet et de Gabriel Sicouri ne constituent ni la production ni la diffusion de recommandations d’investissement, mais représentent une vue personnelle au sens de l’article R621-30-4 du Code monétaire et financier. Il ne s‘agit pas d’une analyse financière, mais ils peuvent contenir des extraits de l‘analyse financière publiée par Citigroup.

À propos de l’article de Bertrand Richard, les investisseurs s’engagent à ne pas copier, ni diffuser, ni transmettre, ni reproduire – partiellement ou en totalité – les informations rédigées. Les commentaires formulés dans cet article n’ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d’achat d’instruments financiers émis ou négociés par Citigroup. Citigroup n’accepte aucune responsabilité quant au contenu des informations développées par Bertrand Richard. Les commentaires et projections concernant les marchés, réalisés par le journaliste, ne représentent pas les estimations, prévisions ou vues de Citigroup et ne peuvent engager la responsabilité de Citigroup.

Avertissements, termes et conditions : http://icg.citi.com/icg/global_markets/EEA_terms.jsp

Si cette communication est un commentaire de marché, veuillez-vous rendre à l'URL suivant : https://www.citibank.com/icg/data/documents/MarketCommentaryDisclaimer_emea.pdf

Si vous ne souhaitez plus recevoir First, veuillez Si vous ne souhaitez plus recevoir cette newsletter, veuillez cliquer ici pour vous désinscrire.

 

 

Merci de patienter…